Tháp Nhạn - Tuy Hòa

Sao anh không về chơi thôn vĩ
Nhìn nắng hàng cau nắng mới lên

Hàn Mạc Tử, « Đây thôn Vĩ Dạ »

 

Tuy Hòa mon pays bleu

Ma chère Tuy Hoà, ô Tuy Hoà chérie,
Mon coeur est le même et n’a rien changé
Ca fait  longtemps je ne t’ai pas visitée
Et ca fait tant de fois que je t’ai promis  

Tuy Hoà, mon amour!
Que tu es belle!
Ta tour aux hirondelles monte majestueusement au milieu du ciel
A côté de la rivière aux vagues scintillantes
Le vent souffle légèrement à la promenade des voiles  

Tuy Hoà! je t’aime et je t’adore
C’était le pays de mon  enfance
Je me souviens des routes aux sables blancs
Au bord de la mer calme, au coucher du soleil

Tuy Hoà de jadis, ô  Tuy Hoà que j’aime
Je retiens encore ta terre parfumée,
L’odeur suave du sol de mon pays d ’antan
J’aime la pluie qui ruisselle
Frappant doucement sur les bananniers
Au fond  de mon jardin  

Ma rêveuse Tuy Hoà,
quand j’étais jeune je ne savais pas encore ce que c'est la vie.
Je me tenais à côté du cocotier,

Et je rêvais paisiblement jour après jour …
Puis les mois s’en allaient lentement et sans retour. 
Ma passionée et ardente Tuy Hoà,
A ce temps là, je savais aimer mais sans oser le dire.
Maintenant je me demande et je me torture
Où sont-elles, celles que j’ai aimées à ce moment là?  

Tuy Hoà ô mon amour d'autrefois
Est-ce que tu as changé ou  es-tu  la même?
Je me demande et je prie sans vain
Serai-je triste ou serai-je heureux
Quand je te revois?
Et voilà le mirage de ma vie
L’ immense illusion
de ma vie toute entière.

Rosette Nghiem

Tuy Hòa quê cũ - Le poème de Diệp Thế Hùng

 

* Hình tháp Nhạn của Iwase san - KI's hompage